THÉOLOGIE ET LITTÉRATURE DANS LA FRANCE D’ANCIEN RÉGIME

VIIIe journée d’étude de la Société Ontarienne des Chercheurs en Ancien Régime

THÉOLOGIE ET LITTÉRATURE DANS LA FRANCE D’ANCIEN RÉGIME

 Queen’s University, vendredi 21 avril 2017

9h45 Accueil (Kingston Hall, The Red Room)

10h00 Théologie et poésie 

Douglass Hamilton (Université de Toronto) Religion et vengeance dans la Chanson d’Antioche

John Nassichuk (Université Western) Un poème marial de Denis Febvre, moine célestin : œuvre conceptionniste ?

11h15 Théologie et réécriture

Dorothea Kullmann (Université de Toronto) Les traductions françaises des Psaumes et les commentaires de la Bible. Quelques réflexions sur les livres dévotionnels de la fin du Moyen Âge

Loula Abd-elrazak (Université de Waterloo) Voix du ciel, voix de l’Église !

 

12h30 Déjeuner

 

13h30 Théologie et identité

Andreas Motsch (Université de Toronto) Religions comparées entre philosophie naturelle et paganisme au seuil des Lumières

Camelia Sararu (Université de Toronto) L’expression de l’identité confessionnelle chez les voyageurs européens en Orient au XVIIe siècle

14h45 Théologie et polémique

Louis Laliberté-Bouchard (Université McGill) L’inutile et l’indicible dans la relation de captivité d’angélique de Saint-Jean Arnauld d’Andilly

Francesca Fiore (Queen’s University) Luttes jansénistes, voix féministes 

16h00 Clôture

Les Sœurs chassées de Port-Royal en 1709 © Bibliothèque nationale de France

Atelier du XVIIIe siècle sur la danse

La danse permet la mise en spectacle du pouvoir pour Louis XIV qui a fondé l’Académie de danse française (la seule qui passe par des notations écrites). Au début de son règne, il se produit dans des spectacles, ou bien à l’opéra: puis il cesse de s’exposer de la sorte à 32 ans. Qu’en est-il de la danse non pas dans les spectacles mais en littérature ? Le maître à danser d’Arlequin « poli par l’amour » ne lui enseigne que la bourrée. Mlle de Clermont reçoit un habit de bal qui la rend resplendissante au bal que boude M. de Melun (pp. 16-17) dans le roman de Mme de Genlis, et Mme de Nevers participe à un quadrille russe (pp. 96-97) dans Edouard, une œuvre de Madame de Duras.[1] Paul et Virginie dansent selon les leçons des noirs de l’Ile de France. Trouvez des descriptions de danses dans les travaux romanesques ou anthropologiques du dix-huitième siècle « français »… Venez partager des passages de roman sur la danse à comparer et à étudier à l’atelier que proposent Servanne Woodward, Jean Leclerc, Brian McMillan,   Jessy Neau, Massimiliano Aravecchia, et Aleksandra Gieralt de Western, invitant Andreas Motsch de l’Université de Toronto (Motsch@chass.utoronto.ca), ses étudiants et ses amis.

Vous pouvez vous joindre à nous le 16 février, de 12h à 15h30 salle 2R09 AHB sur le campus de Western, avec quelques photocopies de votre texte de bal d’Ancien Régime favori. Pour plus d’informations, contactez Servanne Woodward à swoodwar@uwo.ca

[1] Mme de Genlis Mademoiselle de Clermont ; Mme de Duras Edouard, postface de Gérard Gengembre (Paris: Editions Autrement, 1994) 6-56; 57-151.

Conférence de Michèle Rosellini

 

Libertinage et féminisme au XVIIe siècle. L’exemple des contes de La Fontaine

Conférence de Michèle Rosellini (École Normale Supérieure de Lyon)

Jeudi 17 Novembre 2016, à 16h

Wilfrid Laurier University, BA 404

Organisation et contact: Nathalie Freidel

nfreidel@wlu.ca